1960-1980

Des aliments surgelés aux produits pharmaceutiques

Grâce à ses acquisitions, Nestlé cible de nouveaux secteurs à croissance rapide comme les aliments surgelés, et élargit ses activités dans ses secteurs traditionnels comme le lait, le café et les aliments en conserve. Au cours des années 1970, l'entreprise étend ses activités aux produits pharmaceutiques et cosmétiques. C'est aussi à ce moment qu'elle s'attire la critique de groupes d'activistes qui affirment que le marketing des aliments pour nourrissons est contraire à l'éthique. Nestlé sera plus tard l'une des premières entreprises à respecter le Code de l'OMS pour les substituts du lait maternel, et ce, dans toutes ses activités.


1960

 

Le nombre croissant de ménages qui achètent des réfrigérateurs entraîne une hausse de la demande de crème glacée. Nestlé acquiert le producteur allemand Jopa et le fabricant français Heudebert-Gervais pour tirer parti de cette croissance; en 1962, l'entreprise ajoute aussi la marque suisse Frisco à ses acquisitions. Nestlé achète également l'entreprise britannique d'aliments en conserve Crosse & Blackwell.


1962

 

Nestlé acquiert Findus du fabricant suédois Marabou, et étend l'offre de cette marque d'aliments surgelés aux marchés internationaux. Findus est l'une des premières entreprises à vendre des aliments surgelés en Europe, et ce dès 1945.


1968

Les produits laitiers réfrigérés sont plus en plus répandus; Nestlé achète le producteur français de yogourt Chambourcy. Au début des années 1970, ce dernier lance la gamme de yogourt Sveltesse, un produit qui s'adresse aux consommateurs soucieux de leur santé et de leur poids.


1969

Nestlé se lance dans le marché des eaux minérales par l'acquisition d'une participation dans Vittel, une marque française d'eau embouteillée.


1973

 

Désireuse de renforcer sa gamme de produits surgelés et d'aliments en conserve sur les marchés anglo-saxons, Nestlé prend le contrôle de l'entreprise d'aliments surgelés Stouffer Corporation et achète le producteur d'aliments en conserve Libby, McNeill & Libby en 1976.


1974

Pour la première fois, Nestlé diversifie sa gamme de produits au-delà des aliments et des boissons en devenant un partenaire minoritaire dans l'entreprise de cosmétiques internationale L’Oréal.


1977

Rebaptisée Nestlé S.A., l'entreprise poursuit sa stratégie de diversification avec l'achat des Laboratoires Alcon, un fabricant américain de produits pharmaceutiques et ophtalmiques. En raison de la baisse du taux d'allaitement maternel, des groupes d'activistes remettent en question les stratégies de marketing de l'industrie alimentaire pour nourrissons, dont Nestlé fait partie. En 1977, ces mêmes groupes appellent au boycott des produits Nestlé.