1919-1938

Crise et occasions

Une fois la guerre terminée, la demande militaire de lait en boîte connaît une baisse et provoque une crise majeure pour Nestlé & Anglo-Swiss en 1921. L'entreprise se relève, mais elle est de nouveau ébranlée lors du krach boursier de Wall Street de 1929, qui réduit le pouvoir d'achat des consommateurs. Cette période présente toutefois des avantages: la gestion est confiée à des professionnels, la recherche est centralisée et de nouveaux produits comme le café Nescafé font leur entrée sur le marché.


1921-1922

 

En 1921, la chute des prix et les stocks élevés entraînent une première, et unique, perte financière pour Nestlé Anglo-Swiss. Le banquier Louis Dapples se joint à l'entreprise à titre de gestionnaire de crise, et c'est lui qui prônera l'embauche de gestionnaires professionnels. L'administration est centralisée et la recherche est regroupée dans un laboratoire à Vevey, en Suisse.


1929


Nestlé Anglo-Swiss fait l'acquisition de la plus importante entreprise de chocolat, Peter-Cailler-Kohler. Cette dernière est née en 1819, alors François Louis Cailler crée Cailler, l'une des premières marques de chocolat au pays. Le chocolat fait désormais partie intégrante des activités de Nestlé & Anglo-Swiss.


1934


La boisson au chocolat et au malt Milo est lancée en Australie et son succès est tel qu'elle sera ensuite exportée vers d'autres marchés. L'entreprise continue de mettre au point de nouveaux aliments pour bébés et nourrissons entre les deux guerres. En 1934, elle lance Pelargon, un lait entier en poudre pour bébés, enrichi de bactéries lactiques pour accroître sa digestibilité.


1936


Le marché concurrentiel du chocolat en Suisse incite Nestlé-Peter-Cailler-Kohler à innover en offrant Galak, un chocolat blanc, et l'année suivante Rayon, un chocolat au miel avec des bulles. Dans les années 1930, les vitamines sont considérées comme un argument de vente important dans le domaine des produits santé; Nestlé lance donc Nestrovit, un supplément vitaminique, en 1936.


1938

 

Nescafé, un «extrait de pur café en poudre» qui conserve l'arôme naturel du café, mais que l'on prépare en ajoutant simplement de l'eau, est lancé sur le marché. Le produit est une invention de Max Morgenthaler, qui y travaille depuis 1929, après que le gouvernement brésilien a demandé à Nestlé & Anglo-Swiss de trouver un débouché pour ses énormes surplus de café.